Ceci est un test
Recherche

Les enjeux

Préserver et valoriser le milieu vivant

De nombreuses espèces patrimoniales caractérisent les espaces autour du Lez et de ses affluents. Celles-ci ne pourraient exister sans la variété des conditions du milieu : variation de la température, de l’oxygénation, de la vitesse de courant, de la lumière, de la présence de nutriments, de la permanence de l’eau…

Un lien fort existe alors entre la qualité des habitats et la diversité du peuplement.

L'hydrologie estivale atteignant parfois des valeurs très basses certaines années et la présence ponctuelle de zones d'assecs confèrent à ces milieux une importante fragilité pouvant parfois être aggravée par les usages de l'eau.

Une attention particulière doit donc être apportée d’une part à la préservation du milieu et d’autre part à sa valorisation.


L’anguille, une espèce emblématique

Le Lez est classé en Zone d’Action Prioritaire de l’Anguille. En danger d’extinction, cette espèce protégée au patrimoine mondial est faiblement présente sur le Lez aval. Sa reconquête de nos cours d’eau ne pourra s’opérer que par la restauration de la continuité écologique notamment via le Vieux Lez, corridor écologique important entre le bassin du Lez et le Rhône.


Comment préserver et valoriser le milieu vivant ?

Des outils réglementaires comme le réseau Natura 2000 visent la préservation de la diversité biologique (espèces, habitats menacés et/ou remarquables) et la valorisation du patrimoine naturel sur le territoire européen. Le classement de certains espaces naturels permet d’appliquer une réglementation et donc de les préserver. Le bassin versant du Lez est concerné par un site Natura 2000  et par des Zones Naturels d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF). On distingue les ZNIEFF de type 1 qui correspondent à des sites d’intérêt biologique remarquable (présence d’espèces ou d’habitats de grande valeur écologique) et les ZNIEFF de type 2, grands ensembles naturels riches.
 

Outre les aspects réglementaires, la restauration de la continuité écologique ainsi que l’amélioration de la qualité des eaux et de la morphologie des cours d’eau restent les meilleurs moyens de préserver le milieu vivant du bassin versant du Lez.

La valorisation peut passer elle par des actions d’information, de communication et de sensibilisation du grand public, des animations auprès des scolaires ainsi que par la création de sentiers de découverte pédagogique…

Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.