Ceci est un test
Recherche

Les actions

Restauration des berges

Le SMBVL, par l’intermédiaire du PPRE, met en œuvre plusieurs types d’actions de restauration de berges. Ces opérations sont ponctuelles et restent limitées aux secteurs présentant un intérêt général. Les techniques préconisées sont alors choisies en fonction de la situation sur le bassin versant, des caractéristiques de la berge et du contexte environnemental :

Les travaux en génie civil :

Les aménagements de stabilisation de berges en gabions (Enveloppes de grillage remplies de pierres) sont privilégiés sur les sites à forte contrainte hydraulique comme sur l’Hérin à Bouchet ou la Coronne à Richerenches.

Des ouvrages en enrochements ont aussi été élaborés à l’occasion notamment des travaux sur le Grand Vallat aux abords du gymnase et de la piscine de Valréas ou encore au gué de l’Obrieu (enrochement des berges et du fond de lit) sur les communes de Valréas et Visan.  

Les travaux en génie végétal :

Les ouvrages végétaux permettent de réaliser une protection renforcée des berges.

Les caissons végétalisés sont utilisés fréquemment à cette fin. Ils sont recouverts d’un géotextile avec des plants de saules arbustifs accompagnés d’autres espèces adaptées et des branches anti-sapement sont installées à la base du caisson afin de contenir l’accélération du courant. L’objectif à terme est alors d’obtenir une berge stable couverte d’une strate arbustive. Cette technique a ainsi été utilisée dans le cadre des travaux sur la Riaille de Costechaude à Visan.

Sur le Lez à Bouchet, un lit de branches à rejets a été installé dans le but d’éviter le phénomène d’érosion.

Dans certains cas, comme sur le Grand Vallat de Valréas au niveau du pont de la démonte, les travaux effectués ont été réalisés en combinant les techniques de génie végétal et de génie civil.

Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.